Rituels et quête de sens

Dernière mise à jour : 5 févr.

​"Le rituel permet de retisser les fils de son existence en une nouvelle étoffe reflétant son changement intérieur." Kathleen Wall et Gary Ferguson

Petite, j'ai manqué de rituels signifiants et d'accompagnement pour traverser certains évènements difficiles de la vie, notamment la mort de proches. À partir de l'âge de 7 ans et jusqu'à mes 14 ans, j'ai pu trouver un peu d'apaisement dans la nature et les rituels de groupe à travers le scoutisme et aussi à travers certains fêtes. Jeune adulte, les voyages m'ont permis de voir combien d'autres cultures avaient une approche différente du rituel, par exemple en Asie et en Amérique Latine. À l'âge de 36 ans, j'ai découvert les cercles de femmes, la roue de médecine, les cérémonies inspirées de la tradition amérindienne, et cela a tellement résonné en moi que j'ai décidé à 41 ans d'animer des cercles de parole pour les femmes. J'ai notamment pu célébrer les Ménarches (1ères lunes) de femmes de tous âges et je peux témoigner de la force de ce qui se joue au delà de nous...

Pendant le premier confinement, en mars-avril 2020, c'est le livre de Paule Lebrun Quête de vision, quête de sens qui a été mon livre de chevet. Consciente que nous étions en train de vivre une initiation collective (toujours en cours), je mesurais la nécessité de pouvoir exprimer de façon collective ce qui nous traversait dans un cadre bienveillant et contenant. Vous trouverez ci-dessous des pistes de réflexion qui m'ont inspirée et des experts des rituels. Voici les questions abordées par l'article (dans l'ordre) : Qu'est-ce qu'un rituel ? Pourquoi faire un rituel ? Réinventer les rituels de passage de la puberté. Comment faire un rituel ? Qu'en est-il des rituels des premières lunes ? Bibliographie autour des rituels


Selon l'anthropologue et conteur Michael Meade, sans des rituels conscients de perte et de renouvellement, les individus et les sociétés se meurent émotionnellement et perdent leur capacité d'exprimer le chagrin, la joie, les émotions humaines. Quelle que soit la forme de l'expérience que la vie donnera, tôt ou tard, nous aurons besoin de la structure rituelle pour lui donner un sens. "Sans vision spirituelle et structurelle rituelle, nous perdons la capacité de faire face à la mort et de mordre pleinement dans la vie" dit Meade (1).


Qu'est-ce qu'un rituel ?

"Les rituels sont les portes d’entrée de la psyché, entre le sacré et le profane, entre la pureté et l’impureté, la beauté et la laideur, c’est l’ouverture de l’ordinaire dans l’extraordinaire." Jay Griffith

"Rituel vient du grec "rita" ce qui a trait à l'ordre cosmique. Le rituel tel que nous le pratiquons est beaucoup plus un art qu'un acte psychologique. Il sert à créer de la beauté, à marquer les passages dans le labyrinthe de l'existence, à nous relier, à nous rappeler notre cosmologie et à honorer nos communautés et nos liens humains. C'est une très ancienne forme théâtrale et poétique. Il a un pouvoir de guérison au même titre que le théâtre, la danse ou la peinture peuvent provoquer un sentiment d'intimité avec soi-même, de lâcher prise et d'extase qui nous enlève nos maux. Mais c'est un art participatif. Vous faites partie de l'oeuvre qui se créé. Vous êtes un spectateur-participant." Paule Lebrun, Quête de vision, quête de sens "Le rituel est toujours une célébration. il célèbre quelque chose : nos deuils, nos peines, nos joies, nos espoirs, nos rêves et nos noirceurs. Il fait de nos vies une danse où chaque pas a sa raison d'être ! Il nous rappelle que d'autres humains ont fait le chemin avant nous. Il y a dans la célébration deux composantes polarisées : la célébration est à la fois quelque chose de festif et de sacré. Cette double qualité, passée la polarité, devient une sorte de paradoxe et c'est de cette intelligence paradoxale dépolarisée, signe de maturité, dont la société a grandement besoin." Paule Lebrun, Quête de vision, quête de sens Un rituel est un ensemble de gestes posés avec l'intention d'accomplir quelque chose par le biais du symbole. On investit des gestes ou des objets de significations précises, on leur donne en quelque sorte une mission dans l'invisible. Le rituel, c'est l'accomplissement de ces gestes (1).

Il y a différents types de rituels (2) (cette liste est non exhaustive) : les rites de passage (étapes de vie : naissance, puberté, fiançailles et mariage, maternité et paternité, funérailles...), les rituels saisonniers (solstices et équinoxes, passage à la nouvelle année), les rituels de guérison (physique, émotive, spirituelle), les rituels de purification (nettoyage, etc.), les rituels de créations (intentions, projets)...

Pourquoi faire un rituel ?

"Nous avons besoin de rituels, adultes comme enfants, pour nourrir notre sentiment d’appartenance." Judith Van den Bogaert

Le rituel nous permet d'embrasser le changement, il est une mise en mouvement de l'être. C'est un repère signifiant riche de sens qui nous rappelle périodiquement d'où l'on vient et qui on est. Le rituel est un moyen de donner forme à nos intentions (exprimer sa gratitude, demander une guidance, se donner du courage, poser une pierre fondatrice, manifester une vision, se renforcer intérieurement...). Il est donc primordial que nos intentions soient claires.

"Le rituel marque une pause qui permet de se recentrer sur ses priorités. Le rituel nécessite de comprendre où nous en sommes et où nous voulons aller. Le rituel permet de se recréer, de se défaire d’une ancienne perception de soi-même pour qu’une nouvelle identité puisse émerger et croître." Paule Lebrun



"Le rituel est cet espace initiatique qui met en rapport différents aspects de notre vécu et permet d'harmoniser trois niveaux d'expérience : émotionnel, physique et mental. Si en sus, ils sont placés dans un contexte spirituel, c'est-à-dire qui nous replace dans un contexte cosmique naturel, alors nous avons un alignement total qui va littéralement recréer une unité intérieure, ouvrir une porte pour entrer dans le monde nouveau avec lequel nous serons reliés." Maud Séjournant


"Les rites ont pour but de rattacher le présent et le passé, l'individu à la communauté." Martine Segalen, ethnologue

"Dans l'univers aussi, il y a des étapes et des moments de passage, des marches en avant et des stades d'arrêt relatif, de suspension. Aussi doit-on rattacher aux cérémonies de passage humaines, celles qui se rapportent aux passages cosmiques : d'un mois à l'autre (cérémonies de la pleine lune, par exemple) d'une saison à l'autre (solstices, équinoxes), d'une année à l'autre (Jour de l'An, etc.)." Arnold Van Gennep, Rites de passages Réinventer les rituels de passage de la puberté


"Chaque fois que l’on change de rôle, il y a des côtés positifs et d’autres négatifs. Les rites aident à mieux accepter ces changements." Kathleen Wall et Gary Ferguson


Dans cet article de l'Inexploré Des rituels pour se relier à la vie, Fabrice Hervieu-Wane, auteur d’Une boussole pour la vie, les nouveaux rites de passage indique : « Les adolescents ont un besoin impératif de ritualisation pour garantir leur séparation – de leurs parents et de leur ancienne enveloppe ». Mais que leur propose le corps social ? Le bac, le permis de conduire, la première cigarette ou le premier compte en banque… « Ce sont des coquilles vides de sens », estime le journaliste. Dans leur ouvrage Rites de passage : célébrer les temps forts de la vie, Kathleen Wall et Gary Ferguson nous invitent à réinventer et remplacer les rituels perdus de la jeunesse. Ils rappellent la structure d’un rite : un lieu, un temps, des gestes et actions symboliques. Selon eux, c'est une structure qui permet à l'enfant ou à l'adolescent de tisser ses rêves, ses désirs et ses perceptions et qui favorise la compréhension et l’acceptation de ce qui se passe en eux.


Comment faire un rituel ?


"Un rituel bien planifié permet aux enfants et parents de franchir l’étape de la confusion qui accompagne le fait de grandir et vieillir. " Kathleen Wall et Gary Ferguson


Voici les étapes d’un rite selon Kathleen Wall et Gary Ferguson :

1. lâcher prise des comportements de l’enfance,

2. recherche (quête…) puis célébration de fin de quête,

3. ancrage de nouveaux comportements, nouvelle responsabilité (et sa métaphore).


Selon les auteurs du livre, les rites de première communion, confirmation ou alors le rituel de sweet 16 dans le monde anglo-saxon sont souvent peu explicites par rapport aux nouveaux rôles de chacun. Les auteurs invitent alors à célébrer chaque événement de manière explicite en plaçant l'enfant ou le jeune au centre. Ces évènements peuvent être l'entrée au collège ou au lycée, le bac, les 1ères règles d'une jeune fille, le départ de la maison, etc. Cela peut prendre des formes variées : donner son nounours à l’entrée au collège ou mettre ses objets de l’enfance dans une boîte, faire un voyage, passer une nuit seul dans le jardin (10 ans), à 14 ans 3 jour avec son père (ou quelqu'un d'autre) en trek, transmettre un objet familial de génération en génération...


Qu'en est-il des rituels des premières lunes ?


"Un jour, le sang de la rivière rouge nous traverse, un rendez-vous imprévisible, un bouleversement. Évènement vécu en secret ou partagé ? Fatalité ou sujet de réjouissance ? " Monique Grande

Chez les amérindiens, l’arrivée des premières menstruations chez la jeune fille était l’occasion d’une grande fête, source de joie pour tous et gage d’avenir pour la communauté : la jeune fille portait en elle la promesse de l’enfantement. Les grand-mères la préparaient en lui parlant de son nouveau rôle dans la communauté, des mystères féminins et de toutes les choses qu’elle devait apprendre en tant que femme. A travers cette cérémonie appelée Her alone they sing over, la communauté célébrait la nature sacrée de la femme et sa place dans la communauté.

Art : Claudia Tremblay



C'est dans l'objectif de réinventer ce rituel de passage que nous proposons ce coffret rituel des premières lunes en précommande. Célébrer nos jeunes filles en fleurs en célébrant leurs premières lunes (et les suivantes), c'est reconnaître leur pouvoir de femme porteuse de vie. C'est aussi célébrer avec elles la joie d'être femme, leur transmettre les mystères du féminin et les accueillir pleinement dans la grande ronde des femmes et de la sororité. Le texte de Shiloh Sophia Remember to tell your daughters est un très beau message adressé aux mères de jeunes filles en fleurs. Les mères d'aujourd'hui ont la possibilité d'accueillir différemment leurs filles lors de ce passage, à conditions qu'elles puissent reconnaître pour elles-mêmes ce qu'elles ont reçu ou manqué à ce moment. Merci à toutes les mères de sang ou de coeur en chemin, vous participez à un changement de paradigme.

Autres articles pour s'inspirer (sur le site du Fil Rouge) : - Ces filles qui m'ont fait devenir mère

- La transmission de mère à fille selon Danièle Flaumenbaum - Premières règles : comment accompagner nos filles ?

«Ne me mettez pas dans une boîte», semble dire le rituel. « Après tout, vous n’y arriverez pas. On a tenté de me restreindre, mais je suis plus vaste que votre capacité à me limiter. Je suis l’expression du vivant dans sa forme la plus pure. Je suis le chant qui vous élève, la danse qui vous rassemble, je suis la nature plus grande que nature. Je suis le vide et le plein, le tout et le rien. Je suis la porte et le pont, je suis épique et banal, je suis un miracle qui s’est posé sur la branche, un éclat de rire dans la tempête. Je romps le pain et tisonne les braises. Je fais et refais les gestes que des millions d’humains ont faits avant vous. Je console les cœurs blessés, je nourris les âmes affamées, je répare ce qui est séparé et sépare ce qui est prêt à se diviser. Je suis la langue pour dire ce qui ne se dit pas. Je n’ai pas peur des grandeurs, je porte en moi un souffle épique qui peut traverser les siècles. Je vous relie aux mythes et aux archétypes. À travers moi, vous devenez Merlin et Athéna, vous réclamez votre royaume, vous apprivoisez le dragon. Je suis quantique et infinitésimal. Je permets l’expression spontanée de toutes les émotions, je libère ce qui restait pris dans votre gorge, je vous rappelle que votre corps connaît les réponses. J’ai le pouvoir de vous mettre le nez dans l’instant et de transformer ce moment en étincelle d’éternité. Je suis là pour vos besoins, mais je n’attends rien de vous. Convoquez-moi et je viendrai, mais n’attendez pas que je frappe moi-même à votre porte. Je suis pure création: c’est parce que vous m’inventez que j’existe. Je suis le rituel ! » Stéphane Crête


Bibliographie autour des rituels :


Quête de vision, quête de sens de Paule Lebrun avec Gordon Robertson - Ed. Véga (2013) Elaborez vos rituels de passage, pour accompagner chaque étape de votre vie de Myriam de Lesaka - Ed. Trajectoire (2019)

La nature guérisseuse, pratiques inspirantes d'écothérapie de Marianne Grasselli Meier (nov 21)

Une boussole pour la vie, les nouveaux rites de passage de Fabrice Hervieu-Wane Ecopsychologie pratique et rituels pour la Terre, revenir à la vie de Joanna Macy et Molly Young Brown - Ed. Le Souffle d'Or - 2018 >>> Collection Le cercle de vie dirigée par Maude Séjournant (Ed. Jouvence) - 2005 :

- Rites de passage : célébrer les temps forts de la vie de Kathleen Wall et Gary Ferguson - Rituels au fil des jours : faciliter les transitions, sacraliser la journée de Barbara Biziou - L'autre connexion film de Cécile Faulhaber 2018 - article Inexploré Retisser les liens familiaux grâce aux rituels de Catherine Maillard (2021) - article Inexploré Des rituels pour se relier à la vie de Réjeane Ereau (2015)


(1) extrait de Quête de vision, quête de sens de Paule Lebrun (2) extrait de la formation au journal créatif, école Jet d'encre d'Anne-Marie Jobin que j'ai suivie en 2017 (la partie théorique). Droits : photo forêt et plage : auteurs inconnus (si vous les connaissez, merci de m'en faire part).

289 vues