Energie de l'automne

"Vis chaque saison quand elle passe ; respire son air, bois ses breuvages, savoure ses fruits et soumets-toi à ses influences. Fais-en ta seule boisson diététique, ta seule tisane médicinale." Henri David Thoreau


" L'automne est la saison qui correspond à l'Ouest. Il annonce la fin d'un cycle : c'est le crépuscule, le soleil nous quitte, la lumière diminue, le Ciel se retire au profit de la magnificence de la Terre, c'est l'éclat du soleil couchant. Dans la nature, les feuilles jaunissent et tombent des arbres. Elles se séparent des branches, non pas pour disparaître définitivement, mais pour préparer la terre à un nouveau cycle. Les feuilles mortes vont former l’humus qui va rendre la terre plus fertile pour que de nouvelles pousses renaissent au printemps suivant. (...)


L’automne est la saison de la récolte. On en profite pour faire le juste le tri, on se sépare de ce qui est inutile, on quitte ce qui n'a plus de raison d'être, on vit le « lâcher prise » pour faire place à du nouveau. C’est le temps des séparations, des deuils, le temps de l’acceptation de « l’impermanence de la vie ». L’automne est une saison complexe, puisqu’elle annonce la fin d’un processus. Il s’agit d’un mouvement d’intériorisation pour dresser l’inventaire et établir le bilan de la situation pour y puiser sa force intérieure. C’est le moment où l’on prend soin de soi pour veiller à sa bonne santé et se préparer à l’hiver. »

Daniele Flaumenbaum, Les passeuses d’histoires



"L'automne est une saison où les couleurs de la nature chantent un récit bien particulier. Les feuilles se parent de couleurs chaudes dès la fin de l'été, puis se laissent décrocher par le souffle du vent sans vraiment offrir de résistance. Oui, quand l'heure est venue, la feuille sait ce qui l'attend. Elle se prépare paisiblement au coup de vent fatal, salue ses paires et aspire patiemment au moment où elle se décrochera, car au fond elle sait que son voyage ne se termine pas là.

Ainsi, quand le dernier fil ténu qui la retenait à sa branche cède soudain, elle entre l'espace d'un instant dans la danse des feuilles, virevolte ici et là, avant de se laisser déposer sur le sol dans un dernier soupir. A partir de ce tapis, les feuilles au repos savent qu'elles ne s'appartiennent plus. Ici, une magie insoupçonnable prend le relai. Dans le plus grand silence, une alchimie opère. En douce, la putréfaction des feuilles prépare l'humus qui s'instille déjà dans la terre dès lors renouvelée. Celle-ci est intuitivement en accueil de cette nourriture annuelle. Elle viendra enrichir et donner de la force aux racines des arbres et aux multiples habitants de la terre et de l'arbre. La boucle est ainsi bouclée et ouverte sur le futur des arbres qui les ont nourri et porté.

Quel cadeau ! Quelle réciprocité ! Quelle magnifique circularité ...

A l'automne, nous sommes invités à vivre le même processus. Laisser partir et lâcher l'ancien feuillage, se laisser effeuiller par le vent de nos existences et entrer dans la fraîcheur des jours et des nuits, tout en douceur. Il n'y a rien à retenir, rien à garder, la nature sait ce qu'elle fait et la vie fait son oeuvre. Nos terres reçoivent nos feuilles mortes, nos schémas obsolètes, nos anciennes traces, nos desseins et intentions dépassées. Les empreintes s'effacent une à une tandis que les journées raccourcissent.

L'automne, la décomposition ... Comme ce mot peut faire peur tant il évoque la fin de quelque ordre ancien. Et pourtant, il est le nécessaire accomplissement vers une recomposition à venir dont nous ne pouvons contrôler le processus. Juste Être les passagers du voyage, qui s'émerveillent des lumières qui scintillent déjà ici et là, annonçant les jeunes fleurs qui déjà pointent leur visage. Bel automne ! 🍁 Maryvonne Pietri

20 vues

©2019 le-filrouge.fr      Merci Lunabee.fr      Mentions légales