• Blandine

Le millionième cercle de Jean Shinoda Bolen

Dernière mise à jour : oct. 18

"Les groupes dirigés par les femmes et destinés aux femmes sont notre univers psychique privé ; c'est là que nous découvrons qui nous sommes, ou que nous pourrions être, en tant qu'êtres humains complets et indépendants. Chacune d'entre nous a besoin quelque part d'un coin libre, d'un petit territoire psychique. Et vous, possédez-vous le vôtre ?" Gloria Steinem


Le millionième cercle - La pratique des cercles de compassion a été écrit par la psychiatre et analyste jungienne américaine Jean Shinoda Bolen, publié aux Etats-Unis en 1999 puis traduit en français en 2011 chez Jouvence. C'est un petit ouvrage d'une centaine de pages, magnifique tant sur le fond que sur la forme (poétique), devenu avec le temps, une référence sur les cercles (de femmes). L'intention de l'autrice était que ce livre "serve d'inspiration à la création de cercles de femmes dotés d'un centre", et aussi "pour les femmes qui participent déjà à ce genre de cercles, afin que leur action soit désormais comprise depuis ce point de vue plus élevé". Jean Shinoda Bolen souhaitait ainsi contribuer à un mouvement révolutionnaire et évolutif, déjà en cours à l'époque. 20 ans plus tard, il semblerait que ce mouvement ait pris de l'ampleur, vu le nombre croissant de cercles de femmes partout dans le monde, et en France particulièrement.

Ma pratique assidue de cercles de femmes depuis 2011 (et l'animation de cercles de femmes depuis 2016) a été une des expériences les plus transformatrices de ma vie. C'est donc avec joie que je partage ci-après des passages du Millionième cercle, partage que je fais avec d'autant plus d'enthousiasme (et avec l'accord de la maison d'édition Jouvence) que ce livre m'a profondément touchée et qu'il est désormais épuisé (et ne sera pas réédité). Dans cet article, je vous propose de nombreux extraits du livre ainsi que des ressources à la fin pour se lancer. Je me réjouis que de plus en plus de femmes osent se lancer dans l'aventure, qu'il y ait de plus en plus d'espaces pour se former et que le nombre de cercles augmente.


L'intention de l'autrice "Le cercle est une structure archétypale familière à la psyché de la plupart des femmes." JCB "L'appartenance à un cercle procure une expérience qui nous permet de grandir et d'apprendre, en puisant dans la sagesse, le vécu, l'engagement et le courage de toutes les femmes présentes."


Avec Le millionième cercle, Jan Shinoda Bolen invite les femmes à prendre conscience de leur puissance, de leurs ressources et de leur valeurs propres. Elle offre à chacune tous les outils et conseils pour "créer et multiplier des cercles de femmes cohérents et agissants, convaincue qu'ils oeuvrent à l'avènement prochain d'un monde post-patriarcal solidaire, juste et paisible, respectueux des Hommes, des Femmes et de la Terre".


Le livre se réfère à l'allégorie du centième singe (vous trouverez l'histoire complète sur internet), qui illustre la théorie des champs morphiques du Rupert Sheldrake qui dit qu'un changement intervient dans le comportement d'une espèce dès l'instant où une masse critique est atteinte. À ce stade, les habitudes ou comportements de toute l'espèce se modifient. Le centième singe, c'est le singe anonyme dont on suppose qu'il a fait pencher la balance de toute l'espèce. Ainsi, selon Jean Shinoda Bolen, "plus il existe de cercles, plus il est facile d'en former d'autres."

"Les cercles de femmes se forment un par un. Grâce à chaque nouveau cercle, l'expérience que l'on acquiert en y participant s'étend à d'autres femmes. Chacune des femmes que ce vécu transforme va infuser cette expérience dans tout son tissu relationnel. Jusqu'à ce qu'un beau jour, un nouveau cercle se forme et qu'il soit le millionième cercle - celui qui fera pencher la balance - et qu'il nous propulse dans l'ère post-patriarcale." JCB

Préface de Maud Séjournant (édition française)


Voici quelques extraits de la préface du livre :


"Il est temps maintenant de recréer l'espace d'échange où l'on puisse se sentir libre d'être ce que l'on est, avec sa force et ses faiblesses, avec sa confiance et ses doutes, ses expériences et ses aspirations, ses désirs de se comprendre au travers du partage (...) Maintenant, il est temps de guérir ensemble. Oui, on peut avoir les soeurs que l'on a pas eues, que l'on aurait voulu avoir, que l'on peut découvrir maintenant dans le choix et l'accueil. Les vraies soeurs le sont par la reconnaissance de leur féminitude partagée, non plus seulement dans la dynamique d'une filiation donnée." "Se retrouver avec ses soeurs est un moyen de récupérer son pouvoir de femme et de vivre la joie de se sentir profondément soeur, c'est à dire de sentir l'amour profond, inconditionnel, au coeur de soi-même. Mais avant d'en arriver là, nous avons un parcours à accomplir. Celui de nous familiariser avec la dynamique de cercle (...) Joan a une longue expérience de ces cercles de femmes et partage avec nous les aspects de son vécu à tous les niveaux. " "En nous donnant ce mode d'emploi, Joan convie chacune dans cette aventure de façon à créer un million de cercles de femmes ; une révolution pacifique, dit-elle est en train de se dérouler. Ce mouvement de spiritualité féminine peut faire basculer l'ancien système, si douloureux pour tous, hommes inclus. il appartient à chacune d'y participer. Qui sera dans le millionième cercle ?" Maud Séjournant


Le principe et le pouvoir de millionième cercle

"Commencez par des cercles de femmes :

chacun d'eux est comme un caillou jeté dans un étang. L'effet qu'il produit sur les femmes en son sein et les effets produits à leur tour par celles qui y viennent, émettent des cercles concentriques d'influence. Observez, pratiquez, enseignez.

Ayez de l'influence là où vous êtes.

Si un nombre suffisant de femmes apprennent les unes des autres et modifient leur comportement, comme Imo et ses amies dans l'histoire du centième singe, alors notre façon de faire les choses et nos croyances pourront aussi changer. "


"Quand au moins deux esprits proches, deux âmes sœurs, deux amies partageant les mêmes affinités, ont le même désir et la même volonté de créer un cercle, l’énergie créative à disposition est plus importante."


Esquisser le cercle


"Un nouveau cercle commence par l'idée ou le désir profond d’en faire partie.

Il faut que l'image du cercle et l'intention d'en former un se rencontrent.

Est-ce que le cœur, la tête et la volonté sont au service de cet acte créateur ?

Mettez en œuvre les étapes intérieures de la créativité :

imaginez, visualisez, donnez libre cours à votre intuition, pensez à qui pourrait avoir envie de participer à un cercle doté d’un centre." "Si vous ne trouvez pas tout de suite qui pourrait venir dans un tel cercle, alors demandez-vous comment trouver ses membres potentiels ? Comme le premier trimestre d'une grossesse, c'est une période préparatoire. Est-ce que l'intention de former un cercle va se concrétiser ? Y a-t-il assez d'énergie pour l'amener "à terme" pour qu'elle devienne réalité ?" "Une fois que vous êtes "grosse" de cette intention, invitez l'esprit créatif, la grâce, les synchronicités et la chance à bénir votre entreprise."


"Au cours de la phase de planification et de préparation, il est utile de disposer d'informations. Rappelez-vous vos propres expériences antérieures dans des groupes de femmes. Pensez à ce que vous en avez appris. Lisez des livres sur la constitution de cercles. Parlez à des vétérans* de cercles de femmes, à celles qui ont grandi grâce à eux, à celles qui leur ont survécu. Creusez cette idée."

Art : Kluge Ruhe Aboriginal Gallery



Doter le cercle d'un centre "Quel que soit son nom, quel que soit son programme, si un cercle est doté d’un centre, ses participantes jouent le rôle de témoins, d'exemples et de liens d'âme, les unes pour les autres.

Les cercles apportent un soutien spirituel et psychologique intangible, ils valident les possibilités et la réalité. Ce sont des sociétés d'entraide et d'apprentissage. Des agents du changement."

*

"Lorsqu'un cercle de femme est doté d'un centre, il a la forme d'une roue invisible ou d'un mandala. Il se réunit comme si tout le monde se trouvait autour d'un feu sacré, allumé au centre d'un foyer circulaire. Le centre est ce qui confère au cercle un caractère spécial ou sacré. Ce centre invisible est une source d'énergie, de compassion et de sagesse. Comment peut-on entretenir ce feu pour qu'il continue de rayonner ?" *

"Chaque femme éprouve son lien au centre de façon intuitive, parfaitement subjective. En silence, en chantant ou en chantonnant, chacune se relie à son propre centre, puis au centre du cercle, et se sent à la fois un rayon du cercle et une partie de sa bordure. Voilà ce qui fait du cercle un lieu sacré.

Voilà pourquoi les femmes qui s'y rassemblent, même si elles sont initialement étrangères les unes aux autres, s'y sentent chez elles. "


Un cercle de femmes égales


"Le cercle est à la fois un principe et une forme. Il va à l'encontre de l'ordre social, de l'ordre hiérarchique, supérieur/inférieur, de l'attribution d'un rang qui compare chaque femme aux autres.

Lorsqu'elle est assise dans un cercle, chaque femme a une position physique égale à celle de toutes les autres. Elle prend son tour et le cercle tourne, elle s'exprime et elle est entendue."


Un cercle doit être sûr


"Un cercle est une forme à la circonférence ininterrompue, c'est un symbole de plénitude, d'intégrité.

C'est sa bordure qui délimite un cercle. Une fois qu'elle est brisée, ce n'est plus un cercle. Le même principe s'applique à un cercle de femme. Son pourtour doit rester intact pour que ce soit un cercle, et qu'il soit sûr. Le pourtour est ce qui en retient le contenu, il est indispensable pour que la confiance s'y manifeste. Ce qui est dit sous le sceau de la confidence doit rester confidentiel. C'est simple et clair."

*

"Pour qu'un cercle de femme soit sûr, il doit être le creuset maternel de nouveaux possibles où une femme et son rêve pourront trouver du soutien aussi longtemps qu'il est à peine formé et plongé dans l'obscurité. Aussi longtemps que la psyché de cette femme est enceinte de l'idée de ce qu'elle pourrait faire ou devenir (...) Un cercle sûr préserve le rêve de ce qu'elle peut devenir sous le sceau de la confidence et en nourrit la possibilité."

Un cercle de cérémonie "Un cercle de femme s'inspire du sens de la beauté et de la forme qui s'expriment à travers ses rituels d'ouverture et de fermeture. Tout comme chaque poème un commencement et une fin, car l'on peut dire qu'un cercle ressemble à un poème. Un poème de forme libre, c'est certain, mais délimité par son début et son achèvement, par le temps réservé à cette rencontre spéciale, qui le rendent familier et confortable." * "Le cercle possède un centre invisible, un feu sacré au centre d'un foyer circulaire. Les Grecs anciens donnaient à cette source de lumière et de chaleur le nom d'Hestia, le divin féminin qui réside au centre, la déesse du foyer et du temple."

*

"Un cercle de femme possède un centre visible pourvu d'un autel. Celui-ci peut être vide ou avoir une simplicité toute zen, comme il peut être ordonné d'objets symboliques ayant une signification personnelle. Comme la table du Séder, l'autel est à chaque fois créé à neuf. Car il s'agit d'un cercle de cérémonie, d'un rituel sacré, d'une rencontre entre femmes engagées dans une activité artistique qui peut changer le monde et elles-mêmes."

Jean Shinoda Bolen

Jean Shinoda Bolen (née à Los Angeles en 1936) est psychiatre, analyste jungienne, professeure de psychiatrie clinique à l'université de Californie (San Francisco), féministe et militante. Auteure et conférencière, elle est notamment membre d'honneur de l'association américaine de psychiatrie (AAP).

Au cours de ces dernières années, elle est devenue une référence dans le domaine de la psychologie de la femme, avec son analyse jungienne si particulière. Ses nombreux livres représentent un phénomène littéraire au niveau mondial, en plus d’avoir révolutionné l’approche psychologique de la femme. https://www.jeanbolen.com/


À découvrir aussi : Artémis - L'esprit indomptable en chaque femme de Jean Bolen Présentation du livre par l'éditeur : "Nous assistons à une révolution sans précédent ; partout dans le monde les femmes se lèvent pour leurs droits, ensemble. Psychanalyste jungienne et célèbre militante américaine, Jean Shinoda Bolen observe attentivement les nouveaux rôles qu’elles se sont assignées pour faire bouger les lignes et changer la société. L’autrice y voit la marque du réveil d’Artémis, la déesse de la chasse et de la lune, un puissant archétype qui incarne l’indépendance farouche, la capacité à croire en ses objectifs, à vivre et à penser par soi-même.

Pour nous en donner les clés, et nous permettre de nous approprier ses traits psychologiques, ses ressources, ses défis à surmonter, Jean Shinoda Bolen nous guide, grâce à son expertise, à travers des contes, des mythes, des histoires… Il existe en chaque femme un esprit indomptable qui lui permet de choisir librement son but, son engagement, et de s’y consacrer avec habileté et détermination ! Nous avons toutes rendez-vous avec Artémis !"


Pour aller plus loin sur le sujet des cercles de femmes : - l'expérience de Camille Sfez, psychologue clinicienne, formatrice et auteure, qui accompagne les individus et les groupes à renouer avec le féminin : article sur l'animation de cercles de parole (sept 21) et podcast sur les cercles de femmes

- un guide pratique, unique en son genre, qui donne des clés aux femmes qui voudraient se lancer ; y sont évoquées les modalités de création et d'animation de cercles ainsi plein d'idées de thématiques et d'activités possibles : Créez votre cercle de femmes et découvrez la force de la sororité de Roxane Marie Galliez (Trédaniel, avril 2021). Voici quelques citations extraites de ce livre :

"Ce qui fait cercle, c'est l'intention, c'est le cadre." "Il existe autant de cercles qu'il existe de femmes différentes et d'attentes." "Ce qui fera la richesse de votre cercle, c'est votre personnalité, vos expériences, tout ce que vous pourrez y apporter : vos compétences, vos pratiques créatives, artistiques, spirituelles, ésotériques." Créez votre cercle de femmes, Roxane Marie Galliez

221 vues

Posts récents

Voir tout